14 janvier 2017
 
 Sylvie Latrille
 Un mot sur la scène

 accueil      Sylvie Latrille 14 janvier 2017          un mot sur la page           un mot sur la scène

accompagnatrice en écriture            calendrier       un peu de lecture       me contacter

 

Au sommaire de cette page :Écailles de Dragonnes..., Patrimoise de Contes, Oiseaux de Neige..., Piquirinéu, Contes du Solstice d'Hiver, Le Petit Chaperon Rouge, Chasse au trésor, Conditions financières.

ÉCAILLES DE DRAGONNES, de quelques serpentes et de leurs petits

Mis en écriture et conté par Sylvie Latrille. 

                          Photos : © Stéphane Klein

Avant les dragons, dans les temps très anciens, étaient les dragonnes, sur tous les continents, dans toutes les régions de la terre, et il y en avait de toutes sortes et espèces.

Ce spectacle de contes propose de faire connaissance avec la Mélusine japonaise, la Vouivre anglaise, et la dragonne chinoise Nu-Wa qui créa les hommes.

Un voyage entre Orient et Occident, où l'on verra les dragonnes danser dans les airs, et où l'on apprendra que la perle du Dragon, c'est sa Parole.

Les "Écailles de Dragonnes " ont été racontées à : la salle des Fêtes d'Arveyres (Gironde), création février 2008, la salle des fêtes d'Aillas (Gironde), la Bibliothèque Municipale de Bordeaux Saint Augustin, la Médiathèque Municipale de Talence, Centre de Loisirs de Galgon (Gironde), la Bibliothèque Municipale de Targon (Gironde), la Bibliothèque Municipale de Bordeaux-Mériadeck, la Bibliothèque Municipale de Gensac (Gironde), dans les Bibliothèques Municipales de Périgueux (Centrale, Toulon, Saint-Georges, Gour de l'Arche), à Guîtres, au Liburnia, Libourne (Gironde), Baron (Gironde)

Voir un petit bout de répétition >

Le film que l'histoire de Nu-Wa a inspiré à Yvan, Tatiana et Fred >

.

PATRIMOINE DE CONTES pour Patrimoine à visiter

Une double randonnée contée qui mène d'église romane en château en passant par les vignes ou les bois, et qui fait faire par l'imaginaire un voyage à travers le temps, et le monde, du Jardin sumérien de Ninhursag jusqu'aux contes médiévaux de Boccace.

Mis en écriture et conté par Sylvie Latrille. 

Création de certains de ces contes pour les randonnées Léo Drouyn dans le canton de Targon (Gironde) : à Arbis, Martres, Courpiac, Montignac, Bellefond... Randonnée contée à Cénac (Gironde), en juin 2009.

^

OISEAUX DE NEIGE SUR FOND DE NEIGE

Le Grand Nord...La nuit d'hiver y est longue, et l'océan figé.
Qui croirait ces pays habités par des milliers d'oiseaux, à peine commencé le feu d'artifice du printemps ?

Les contes traditionnels, de la Sibérie au Groënland, font une large place aux animaux : ours, marmotte, hermine, écureuil des neiges, mais surtout aux oiseaux : le sédentaire corbeau, qui, il y a longtemps de cela, était blanc, la chouette, les oies, les perdrix (lagopèdes), les bruants, les mouettes, les aigles, les plongeons...

D'ailleurs Apayipayeq l'araignée commença la création des êtres vivants par les marmettes et les courlis, avant de créer le corbeau, puis les mammifères. Et si les oiseaux chantent, c'est parce qu'autrefois l'aurore boréale chantait !

Mis en écriture et conté par Sylvie Latrille. 

Les "Oiseaux de neige" ont été racontés : au Centre de Loisirs d'Artigues (Gironde) - Création en 1997, au Château de Villandraut (Gironde), au Centre d'Animation Monséjour, Bordeaux (Gironde), à la Médiathèque de Talence (Gironde), à la Médiathèque de Libourne (Gironde), dans le cadre des Pages d'Automne de Tournefeuille (Haute-Garonne), dans les écoles de Lagorce, Saint-Antoine-sur-l'Isle, Blasimon et Salles (Gironde), au Centre Socio-culturel de Beutre, à Mérignac (Gironde), à la Bibliothèque de Bègles (Gironde), pour le Noël du Comité Croix-Rouge de Libourne (Gironde), au Home de Mazères (Gironde), au Foyer de Saint-Christoly-de-Blaye (Gironde), pour les Foyers Ruraux de Les Peintures, La Sauve, Lamothe-Landerron, Lugos, Arveyres, Saint-Vivien-de-Monségur (Gironde), pour les écoles maternelles de Libourne (Gironde), dans le cadre d'Arrêts sur Saisons (Culture en Pays Taruscate, à Saint-Yaguen, Landes), au Salon du livre de Dax (Landes), à la Bibliothèque Municipale de Villenave d’Ornon (Gironde), à la Bibliothèque Municipale de Saint-Denis-de-Pile (Gironde), à l’École primaire de Cambes (Gironde), au Centre de loisirs de Saucats (Gironde), pour la Fête du village de Naujean et Postiac, (Gironde), à Dardenac et à Saint Martial (Gironde), au Centre de Loisirs de Saint-Denis de Pile (Gironde), à la Bibliothèque de Saint-Caprais (Gironde), pour les enfants du R.P.I Frontenac - Baigneaux, à la Salle des Fêtes de Meilhan sur Garonne (Lot et Garonne), au Salon du Livre de la Tremblade (Charente-Maritime), dans les Bibliothèques Municipales Saint-Georges, du Toulon et du Gour de l'Arche, Périgueux (Dordogne). 

Des extraits du spectacle ont été contés pour les Ciné-Goûtez en Gironde, au cours du printemps 2010 (Andernos, Bazas, Biganos, Blanquefort, Blaye, Cadillac, Canéjan, Carbon-Blanc, Cestas, Coutras, Créon, Eysines, Gujan-Mestras, Langon, La Réole, Léognan, Monségur, Pauillac, Saint-André-de-Cubzac, Sainte-Foy-la-Grande, Saint-Médard-en-Jalles).

^

PIQUIRINÉU

Piquirinéou est un hadath, un enfant de fée. Il avait l'habitude d'aller boire à la fontaine du Toucaouet, et ceux de Pomarède s'étaient mis dans la tête de l'attraper pour savoir, enfin, peut-être, à quoi la feuille d'aulne est bonne...

Ainsi commence la randonnée imaginaire : de la fontaine du Toucouaet, près de Cazaunous en Comminges, jusqu'à Serrelate, non loin d'Arette, à la frontière ouest du Béarn, ce sont autant de souvenirs accumulés, objets et paroles, qui emmènent les spectateurs sur les sentiers, le long des gaves, dans les hameaux, à travers bois et chaos de pierres.

Mis en écriture et conté par Sylvie Latrille. 

Quatre des contes de ce spectacle ont été enregistrés à France-Bleu Béarn : le Hadath du Hourat (4 mn) Jauna Gorri (4 mn) le Couteau de la fée (4 mn) ainsi que la Nuit la plus Longue de l'Année (4 mn).

Piquirinéu a été raconté à la Bibliothèque Municipale de Bordeaux-Mériadeck, à la Bibliothèque de Cauterets (Hautes-Pyrénées), au Salon du Livre de Pau (Pyrénées-Atlantiques), au Salon du Livre d'Orthez (Pyrénées-Atlantiques).

LA NUIT LA PLUS LONGUE DE L'ANNÉE et autres contes du solstice d'hiver

Mis en écriture et conté par Sylvie Latrille. 

La date de Noël (du latin natalis ou du francique neu helle ?) correspond, avec un léger décalage dû à des erreurs de calcul, à celle du solstice d’hiver. C’est-à-dire au moment où le soleil, dont la présence dans le ciel n’a cessé de diminuer depuis le 21 juin, recommence son cycle, et semble renaître, puisque les jours s’allongent… Car c’est essentiellement une fête liée au soleil (mot qui est féminin en de nombreuses langues, celle des Inuits, allemand, gallois…). d’après le Petit Chaperon Rouge de Charles Perrault, les versions anciennes et populaires recensées par Paul Delarue, le conte chinois de Zeng-la-grande et Zeng-la cadette, et la mythologie scandinave (où le loup Fenrir mange la soleil).

 
Les mythes et les légendes autour de cette date sont bien antérieures au christianisme dans toute la partie de la terre où ce phénomène astronomique se fait ressentir.
 
Dans notre monde d’aujourd’hui où toutes les cultures se côtoient, où des enfants de plusieurs origines fréquentent les mêmes écoles, il me paraît intéressant de replacer Noël dans cette universalité mythologique, où tous les humains partagent les mêmes angoisses et les mêmes désirs. Voilà la raison de ce spectacle de Contes du Solstice d’Hiver, histoires, mythes et légendes autour de ce soleil dont nous attendons tous impatiemment et fêtons tous le retour depuis des millénaires, pour les mêmes raisons, mais sous des formes différentes.
 
Sylvie Latrille
 

Histoire Véridique presque Intégrale du Petit Chaperon Rouge,

La Nuit la plus Longue de l’Année, d’après une tradition pyrénéenne.

Comment Ukazeq le Lièvre alla chercher la Soleil, conte sibérien. Extrait du spectacle "Oiseaux de neige sur fond de neige"

 Celle qui illumine le ciel, d'après le mythe japonais conté par le kojiki (ou chronique des faits anciens) d'Amaterasu. 

 

HISTOIRE VÉRIDIQUE PRESQUE INTÉGRALE ET TRÈS CRUELLE DU PETIT CHAPERON ROUGE

 

Version très cruelle dont la lecture est conseillée aux oreilles adultes !

Il était une fois une petite fille, la plus jolie qu'on eut pu voir. Sa mère en était folle, et sa grand-mère plus folle encore. La vieille lui avait fait faire un petit manteau rouge à capuchon, que l'on appelle chaperon, un vrai manteau de petite mariée... 

 

 

Mis en écriture et conté par Sylvie Latrille. 

 

 Conditions financières

Le spectacle de conte de 45mn environ : 200 €, 60 à 75 mn : 300 €, plus les cotisations scoiales (GUSO) et les frais de déplacement au-delà de 50 km de mon domicile (0,30 €/km) ; plus frais d'hébergement au-delà de 100 km, en cas de spectacle en soirée.

L'organisateur doit prévoir les éclairages et le fond de scène, ainsi que leur installation. Dans le cas contraire, je viens avec un technicien, dont la prestation vous coûtera 250 € (125, plus cotisations sociales).

 

 

 

 

Matagot  mène la danse du dragon,

Abbaye de La Sauve Majeure 2007 

 

  Abbaye de La Sauve Majeure, Gironde,  2007, 2006,2005,

Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck 2006.

 

 

 

 

^

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CHASSE AU TRÉSOR MÉDIÉVALE